Vous vous apprêtez à quitter le site lvng.ca.

Vous avez cliqué sur un lien qui vous mènera à un site géré par une tierce partie et dont cette dernière est la seule responsable du contenu. Nous vous encourageons à lire la politique de confidentialité de tous les sites Web que vous visitez.

Cliquez sur « Annuler » pour retourner au site lvng.ca ou sur « OK » pour continuer.

Vous vous apprêtez à quitter le site lvng.ca.

Vous avez cliqué sur un lien qui vous mènera à un site géré par une tierce partie et dont cette dernière est la seule responsable du contenu. Nous vous encourageons à lire la politique de confidentialité de tous les sites Web que vous visitez.

Cliquez sur « Annuler » pour retourner au site lvng.ca ou sur « OK » pour continuer.

Vous vous apprêtez à quitter le site lvng.ca.

Vous avez cliqué sur un lien qui vous mènera à un site géré par une tierce partie et dont cette dernière est la seule responsable du contenu. Nous vous encourageons à lire la politique de confidentialité de tous les sites Web que vous visitez.

Cliquez sur « Annuler » pour retourner au site lvng.ca ou sur « OK » pour continuer.

Vous vous apprêtez à quitter le site lvng.ca.

Vous avez cliqué sur un lien qui vous mènera à un site géré par une tierce partie et dont cette dernière est la seule responsable du contenu. Nous vous encourageons à lire la politique de confidentialité de tous les sites Web que vous visitez.

Cliquez sur « Annuler » pour retourner au site lvng.ca ou sur « OK » pour continuer.

Vous vous apprêtez à quitter le site lvng.ca.

Vous avez cliqué sur un lien qui vous mènera à un site géré par une tierce partie et dont cette dernière est la seule responsable du contenu. Nous vous encourageons à lire la politique de confidentialité de tous les sites Web que vous visitez.

Cliquez sur « Annuler » pour retourner au site lvng.ca ou sur « OK » pour continuer.

Vous vous apprêtez à quitter le site lvng.ca.

Vous avez cliqué sur un lien qui vous mènera à un site géré par une tierce partie et dont cette dernière est la seule responsable du contenu. Nous vous encourageons à lire la politique de confidentialité de tous les sites Web que vous visitez.

Cliquez sur « Annuler » pour retourner au site lvng.ca ou sur « OK » pour continuer.

Vous vous apprêtez à quitter le site lvng.ca.

Vous avez cliqué sur un lien qui vous mènera à un site géré par une tierce partie et dont cette dernière est la seule responsable du contenu. Nous vous encourageons à lire la politique de confidentialité de tous les sites Web que vous visitez.

Cliquez sur « Annuler » pour retourner au site lvng.ca ou sur « OK » pour continuer.

En quoi consiste le dépistage
du cancer du poumon?

Les types d'examens qui seront utilisés par l'équipe d'oncologie dépendront du moment auquel ils seront réalisés et de ce que l'équipe soupçonne devoir chercher. Au Canada, les professionnels de la santé suivent des lignes directrices pour déterminer qui est admissible aux tests et quand les effectuer, en fonction des antécédents propres à chaque patient.

Les équipes soignantes disposent de plusieurs moyens pour diagnostiquer le cancer du poumon, mais elles utilisent souvent l'une de ces deux options : les interventions effractives et les interventions non effractives.

  1. « Intervention effractive » signifie que la peau sera lésée ou qu'un appareil ou objet sera inséré dans une cavité, comme la bouche.
  2. « Intervention non effractive » fait référence à une intervention au cours de laquelle la peau reste intacte et aucun objet n'est inséré dans une cavité corporelle.

Examen cytologique des expectorations (intervention non effractive)

Pour cet examen, on demande au patient d'expulser du mucus (expectorations) des poumons en toussant. Ensuite, un échantillon est examiné au microscope pour déceler la présence de cellules anormales. Cet examen est utile pour détecter les tumeurs qui pourraient avoir pris naissance dans les voies respiratoires.

Tomodensitométrie (TDM) (intervention effractive ou non effractive)

Cet examen est semblable à la radiographie. Il dure cependant un peu plus longtemps, car on y prend un grand nombre de clichés, sous plusieurs angles. L'appareil de TDM procède aux clichés en effectuant des mouvements circulaires autour du corps de la personne, allongée et immobile sur une table. Il est généralement nécessaire d'administrer d'abord un agent de contraste (un mélange qui aide à créer des images détaillées des poumons et d'autres tissus mous comme les ganglions lymphatiques) chez la personne qui subit l'examen. Le médecin décidera si le patient doit boire la solution ou se la faire injecter dans une veine. Ce test fournit un grand nombre de données importantes au médecin, comme l'emplacement de la tumeur et sa taille.

Biopsie (intervention effractive ou non effractive)

Pour examiner de près une tumeur, un petit échantillon peut en être recueilli par biopsie. Le médecin peut procéder de deux façons. Il peut soit retirer une partie de la tumeur par chirurgie en extrayant un échantillon au moyen d'une aiguille ou d'un tube long et fin, soit prélever un échantillon de sang pour réaliser un type de biopsie liquide visant à examiner l'ADN tumoral qui circule dans le sang (appelé ADN tumoral circulant ou ADNtc). L'ADNtc peut aussi être décelé lors d'un nouveau type de biopsie liquide non effractive, la biopsie urinaire. Peu importe le type de biopsie pratiqué, le médecin examine l'échantillon prélevé au microscope.

Recherche de mutations (intervention effractive ou non effractive)

Les tests permettant la recherche de mutations (aussi connue sous le nom d'établissement d'un profil moléculaire) sont très spécifiques et servent à déceler certaines modifications dans les gènes cancéreux de la personne atteinte. Dans de tels cas, l'équipe de traitement prélève un échantillon tumoral et effectue des analyses afin de vérifier si un traitement médicamenteux ciblé pourrait être efficace contre les cellules cancéreuses spécifiques qui ont été identifiées. Il faut souligner que ce type de traitement ne convient pas à tous les types de cancer.

La présence de mutations peut être établie à l'aide de divers types d'échantillons, dont les plus courants comprennent les prélèvements cytologiques, les biopsies et l'ADNtc. D'autres méthodes commencent toutefois à être utilisées ou sont en cours de développement dans l'objectif de déterminer la présence de biomarqueurs chez les patients atteints d'un cancer du poumon. Pour en savoir davantage à propos de la recherche de mutations, veuillez consulter la section « Quelles mutations recherche-t-on? ».